Partager cette page

21 mai 2019 - Le tribunal de Première Instance de Namur a débouté la demande de l’abbaye de suspendre « avant-dire-droit » le permis du 11 avril. Dans son jugement du 21 mai dernier, le Tribunal a estimé qu’il n’y avait pas d’élément pertinent permettant de penser que la directive-cadre européenne sur la protection des eaux n’avait pas été correctement transposée par la Région wallonne (ce que prétendait l’abbaye), et que les risques allégués par l’Abbaye ne reposait sur aucune donnée objective ni base technique.